Estimation immobilière à Torreilles : comment estimer la valeur d'un bien loué ?

Partager sur :
Estimation immobilière à Torreilles : comment estimer la valeur d'un bien loué ?

Avant de vendre un bien immobilier en cours de location, vous devez savoir que le bail en cours génère une décote sur sa valeur. Il faut donc penser à le faire estimer avant de rédiger l’annonce afin d’y indiquer un juste prix. Voilà comment l’estimation va se dérouler. 

L’estimation du bien immobilier

La première étape de cette estimation immobilière à Torreilles consiste à déterminer sa valeur sur le marché local. Pour ce faire, toutes ses caractéristiques vont être étudiées et principalement :

  • La surface habitable de la maison ou la surface Carrez de l’appartement
  • Le nombre de pièces principales et leur surface respective
  • La surface des espaces secondaires
  • La performance énergétique
  • L’état général des lieux
  • L’année de construction
  • L’emplacement et le niveau d’étage pour un bien en copropriété
  • La luminosité
  • La présence ou non d’un espace extérieur
  • La présence ou non d’un garage ou d’une place de parking…

Cette phase permet de déterminer la valeur de marché normale du bien. 

L’application de la décote

La valeur de marché déterminée subit ensuite une décote dont le montant dépend du type de location en cours. On sait par exemple que :

  • Pour les biens loués sous la loi de 1948, la décote peut aller de 40 à 50 %, car ce régime implique des loyers assez bas et une récupération difficile du bien.
  • Pour les biens loués sous la loi de 1989, la décote se situe généralement entre 10 et 15 %, car ce régime implique un bail d’une durée maximale de trois ans avec une récupération plus facile. 
  • Pour les biens loués meublés, la décote n’a pas lieu d’être, car la durée du bail est relativement courte, ce qui implique une récupération aisée du bien. 

La décote s’explique par le fait qu’à cause du bail en cours, l’acheteur ne pourra pas l’occuper tout de suite après l’achat. Il n’a pas le droit non plus de modifier les termes du contrat ou d’augmenter les loyers.